sitom

Je recycle mes piles !




Avec COREPILE, le recyclage des piles c'est facile !

Je recycle mes piles !
Le SITOM SUD RHÔNE travaille avec Corepile : éco-organisme sous Agrément d’Etat depuis 2010 qui assure la collecte et le recyclage des piles et accumulateurs portables pour le compte de ses adhérents metteurs sur le marché en France (producteurs, distributeurs, incorporateurs et importateurs).

Créé en juillet 2003 par les principaux fabricants ou distributeurs, il assure une mission d’intérêt général de façon mutualisée, dans le respect de son cahier des charges. Ainsi il rend compte régulièrement de ses activités au Ministère de l’Environnement, à l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), à un censeur d’État et à la Commission Consultative d’Agrément.


Où déposer mes piles ?

Toutes les piles sont à déposer dans les magasins ou dans les déchèteries !

Pour trouver un point de collecte près de chez vous :

http://www.jerecyclemespiles.com/trouver-point-collecte-pres-chez/



Le tri des piles

Le tri constitue l’étape clé du traitement des piles et petites batteries. La qualité du tri sera le gage d’un bon recyclage.

En effet, chaque catégorie de piles et de petites batteries est constituée de métaux spécifiques qui nécessitent des procédés dédiés.

Le tri s’effectue manuellement sur un tapis roulant. Les piles alcalines et salines qui représentent 85% des volumes sont laissées et les autres catégories sont extraites par des opérateurs qualifiés.

Les catégories triées sont les suivantes :

- Piles alcalines/salines
- Batteries Ni-Cd
- Petites batteries au plomb
- Piles de grandes tailles
- Batteries Ni-MH
- Piles lithium
- Batteries Li-ion ou Li-po
- Piles bouton
- Autres déchets (D3E, eaux souillées, plastiques et intriables)

Chaque catégorie est ensuite stockée afin de constituer des lots complets avant l’envoi sur les centres de recyclage.

Le recyclage et le procédé de traitement

Le recyclage représente un véritable gisement de matériaux à forte valeur ajoutée. Chaque année, ce sont près de 33 000 tonnes de piles et accumulateurs qui sont utilisés, et cela représente 10 000 tonnes de zinc et 8 000 tonnes de fer et nickel à récupérer. Ces produits issus du recyclage sont réinjectés dans beaucoup d’industries, et permettent entre autre de fabriquer des tôles de voitures, des coques de navires, des gouttières en zinc, des couverts en acier inoxydable ou encore des articles de quincaillerie.

L’objectif commun des procédés de recyclage est la séparation des métaux constituant les piles et petites batteries avec l’atteinte d’une pureté suffisante pour que ces métaux soient réutilisés dans différentes industries.

Le recyclage des métaux peut se faire selon 2 catégories de procédés :
Ceux qui utilisent la voie thermique sont appelés procédés pyrométallurgiques et ceux qui utilisent la voie chimique sont appelés procédés hydrométallurgiques.

Les piles ou petites batteries usagées sont susceptibles d’être traitées (entièrement ou partiellement) par un ou plusieurs de ces procédés.

La valorisation

Le traitement des piles et petites batteries collectées par Corepile permet de récupérer environ 5 000 tonnes de métaux chaque année.
Le taux de recyclage est compris entre 50% et 80% selon le couple électrochimique concerné.

Pour 1 tonne de piles alcalines, on récupère ainsi 330 kg de zinc et composés de zinc et 240 kg d’alliages à base de fer et nickel.

Ces métaux sont ensuite réutilisés pour la fabrication d’objet de la vie courante comme des gouttières en zinc, des couverts en acier inoxydable, des bornes anti-stationnement, des articles de quincaillerie, des tôles de voitures, des coques de navires ou encore de nouvelles batteries (nickel) ou des composés pour panneaux photovoltaïques (Cadmium).




Pourquoi faut-il rapporter les piles usagées dans des points de collecte spécifiques ?

Parce qu’au-delà de la simple volonté de limiter les impacts sur l’environnement, la valorisation des piles et petites batteries représente de véritables enjeux. On recycle pour :

- éviter de gaspiller des ressources naturelles rares et présentes en quantités limitées dans la nature comme le fer, le zinc ou le nickel;
- produire, après recyclage, des alliages et des métaux à valeur ajoutée (acier, ferromanganèse) qui seront utilisés dans de nombreuses industries.
- éviter d’introduire dans les ordures ménagères (destinées à l’élimination par incinération) des traces de métaux lourds, contenus dans certains types de piles.

Peut-on déposer tous les types de piles dans les points de collecte ?

Tous les types de piles peuvent êtres déposés dans les bornes de collecte, ainsi que toutes les petites batteries que l’on trouve dans les appareils électriques : téléphone portable, ordinateur portable, outillage portatif, caméscope, calculatrice etc. Les piles rechargeables sont également à déposer dans les bornes.