sitom

Les structures publiques exemplaires




Les structures publiques ou associations peuvent participer à la réduction des déchets en adoptant des gestes variés en interne :

• Réduire la consommation de papier : lecture à l’écran, dématérialisation, impression recto verso, suppression des imprimantes individuelles, réutilisation des verso vierges, usage de papier recyclé, non-impression des mails, communication par courriel plutôt que par courrier...
• Critères environnementaux et sociaux dans les marchés publics,
• Gestion différenciée des espaces verts : moindre utilisation de produits phytosanitaires,
• Collecte des déchets spéciaux : piles, cartouches d’encre, capsules Nespresso,
• Réutiliser le mobilier intérieur et extérieur,
• « Plats maison » pour les repas du midi,
• Mettre en place un lombri-composteur/composteur pour valoriser les déchets de cuisine,
Utilisation de gobelets réutilisables lors d’évènements et manifestations et de vaisselle lavable/traditionnelle,
• Sensibiliser les usagers.

Les communes agissent : quelques exemples

La formation des agents municipaux
Les agents des services techniques et administratifs des communes de Brignais, Chaponost et Saint Symphorien d’Ozon ont été formés sur le tri et la réduction des déchets. Ces formations ont été très instructives pour le personnel avec un ressenti largement positif.

L’exemplarité dans la restauration collective
La restauration collective doit intégrer de façon croissante des produits locaux et/ou biologiques dans les repas de manière à réduire la production de déchets. Communay ne s’est pas contentée de ces seules recommandations. En effet, les barquettes qui arrivent de la cuisine centrale ne sont plus jetables mais réutilisables, c’est donc une quantité non négligeable de déchets qui est détournée de la collecte. L’ère des barquettes plastique non recyclables envahissant les bacs gris est donc bien finie.

La désignation de référents par association
Les associations, en organisant des manifestations locales, sont souvent confrontées à la quantité de déchets qui en découle. Pour en assurer une gestion efficace, la ville de Chaponost a décidé de désigner un référent par association. Ces référents sont ainsi les interlocuteurs privilégiés entre la commune et les bénévoles, ils peuvent former les bénévoles sur le tri et la réduction des déchets après avoir reçu des conseils de la part du SITOM. Les déchets de ces manifestations seront alors triés, ce qui n’est pas toujours le cas.

L’instauration d’une caution incitative sur le tri
Les communes de Saint Symphorien d’Ozon ou de Ternay ont souhaité intégrer au règlement intérieur de ses salles une caution sur le tri des déchets. D’un montant de 50 à 200 € selon les équipements, elle est suffisamment dissuasive pour mieux gérer les déchets issus d’évènements sportifs et culturels ; un tri de qualité est alors effectué. Cette initiative peut être reproduite sur l’ensemble des communes du Sitom.

La mise en place d’une démarche de « marché propre »
Une opération pilote « EDEN marché » (Engagement pour une Dynamique Environnementale sur Notre marché) est en œuvre sur la commune de Mornant depuis 2008 grâce à l’établissement d’un partenariat avec l’ADPM (Association de développement et de promotion des marchés). Les résultats sont largement positifs : sensibilisation des forains, récupération des cagettes en bois et carton, instauration de bacs pour le tri à la source (matières recyclables, non recyclables et compostable), compostage des déchets fermentescibles, gain sur le temps de nettoyage pour les services techniques… L’ADPM et le SITOM Sud Rhône cherchent à développer ce type d’opération sur d’autres communes.

Télécharger la charge d'engagement communes
Les structures publiques exemplaires