sitom

SITOM INFO N° 44 - JUIN 2020



CONSTRUCTION DE LA DECHETTERIE DE SAINT LAURENT D'AGNY : AVANCEE

La période inédite de confinement a entrainé un arrêt momentané des travaux sur le chantier de la nouvelle déchèterie sur la commune de Saint Laurent d’Agny.
Depuis quelques semaines, les engins ont repris les mouvements de terre. On pourra voir, dans peu de temps, le profil de la plateforme finalisé. Les entreprises choisies sont compétentes sur l’exécution technique, sur la progression et la méthodologie des travaux. Les sociétés MGB et Perret sont rompus à ces travaux de terrassement.
C’est avec satisfaction que le projet prend forme. Les réunions de chantier avec l’ensemble des entreprises (Paillasseur pour le génie civil, Benti pour le lot électricité et vidéosurveillance, et l’entreprise C’Clot pour le portail et les clôtures) ont lieu chaque semaine. La déchèterie devrait être opérationnelle pour la deuxième quinzaine de septembre.

CONSTRUCTION DE LA DECHETERIE DE SAINT SYMPHORIEN D’OZON

Le SITOM mène également le projet de construction d’une nouvelle déchèterie sur la commune de Saint Symphorien d’Ozon. Toutes les études sont réalisées et le permis a été accordé dès le début du mois de mars. Le dossier a été déclaré recevable par la Direction Départemental de la Protection des Populations du Rhône. Les dossiers de consultation des entreprises pour la construction vont être mis en ligne sur la plateforme des marchés publics à la fin du mois de juin. Les travaux de terrassement débuteront à la fin de l’année 2020 voir au début de l’année 2021. 

LES HEROS OUBLIES DE LA CRISE : SOLIDARITE AVEC NOS EQUIPAGES DE COLLECTE

La crise sanitaire du COVID 19 a engendré une période de confinement inédite en France. Afin de ne pas ajouter à cette crise sanitaire, le problème de la collecte des OMr et des recyclables, les collectivités et leurs prestataires se sont organisés pour maintenir la continuité de ce service public essentiel. De nombreux habitants ont salué le courage des équipes de collecte. 
Malgré les risques de transmission élevés, les rippeurs ont assuré leur mission en collectant tous les déchets du territoire durant toute la période de confinement. Afin de soutenir ces héros du quotidien, les habitants du territoire ont créé une chaîne de solidarité en affichant des mots et dessins de remerciement sur les poubelles. Le métier d’éboueur, difficile en temps normal, avec une exposition aux conditions météo, l’était encore plus avec le COVID 19. Ces messages ont fait chaud au cœur de nos équipages, les encourageant à continuer d’accomplir leur tâche chaque jour, malgré leur peur de la contamination. 

Merci aux habitants du SITOM, et bravo aux rippeurs ! 

​Concertation sur le retour de la Consigne : M. BURLOT représentant de l’Etat amorce une discussion

Le vendredi 24 Décembre 2019, jour de réunion pour les élus de la gestion des déchets en Auvergne Rhône-Alpes. A l’initiative du Président du SITOM, René Martinez, un groupe d’élus d’ AURA se sont réunis en présence de Mr Burlot, Conseiller Economie Circulaire au cabinet de B. Poirson pour évoquer plusieurs points qui préoccupe les élus. Au programme, le développement de l’extension des consignes de tri, la mise en place du tri hors-foyer (équipements, lieux culturels, gares…), la mise en place de la consigne des bouteilles plastiques et verre via des machines dédiées et leur gestion par un éco organisme spécifique, le taux de matériaux recyclables maximal à imposer aux metteurs sur le marché, les déchèteries artisanales pour les professionnels du BTP. 
Chacun a pu prendre la parole, exprimer ses intérêts, ses inquiétudes, et apporter des propositions pour améliorer les pratiques futures. M. Burlot a également fait part des intentions de l’Etat et de l’orientation des décisions à venir. Il a pris note des idées régionales afin de les faire remonter auprès de la Secrétaire d’Etat B. Poirson et du Gouvernement. 

Les cantines : lieu de forte production de déchets alimentaires

Les cantines représentent de gros producteurs de déchets alimentaires, c’est pourquoi le SITOM a proposé des diagnostics déchets à l’ensemble des communes du territoire. 27 diagnostics ont été réalisés permettant de mettre en lumière les pratiques concernant le tri des déchets ainsi que le gaspillage alimentaire dans les cantines. Les résultats de ces diagnostics sont très hétérogènes et dépendent principalement des pratiques engagées : la quantité de déchets alimentaires est souvent plus importante lorsque la cantine est en liaison froide car les agents maitrisent peu les quantités de denrées préparées. De plus, différents modes de gestion des déchets ont été constatés : 4 établissements ont une collecte séparée des biodéchets avec la société ECOVALIM, plusieurs cantines collectent séparément les déchets alimentaires à destination des animaux ou compostent leurs déchets, et enfin certaines cantines déposent les déchets dans les ordures ménagères. Le tri des déchets est mis en place dans une majorité de cantines et le SITOM accompagne les autres cantines pour sa prochaine mise en place. 
Les communes de Sérézin du Rhône, de Communay et de Saint Symphorien d’Ozon, dans le cadre d’une démarche globale de prise en compte de la gestion des déchets pour la création de leurs nouvelles cantines vont développer une collecte séparée des biodéchets au premier trimestre 2020. Le SITOM met en relation les cantines et les prestataires sur ce projet et conseille la commune pour une mise en place rapide et efficace. 
Le bilan sur l’ensemble du territoire fait état de : 61.72 g de nourriture gaspillée en moyenne par enfant, 2.84 T de déchets alimentaires produit en moyenne. 

La CCPO se met au vert : camions de collecte au GNV

Le SITOM a souhaité répondre au développement durable et inclure dans ses marchés l’utilisation de véhicules GNV. La société SERNED, prestataire de collecte sur la Communauté de Communes du Pays de l’Ozon, a mis en place des camions de collecte fonctionnant au GNV.
Le GNV est un gaz composé essentiellement de méthane, faible teneur en carbone, ce qui en fait un gaz propre. Son utilisation présente des avantages réels pour la protection de l’environnement.

Prévention des déchets : validation et entrée en vigueur du PLPDMA

Le SITOM n’a pas attendu la Directive 2008/98/CE et l’article L541-11 du Code de l’Environnement portant obligation de mettre en place un Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés pour engager des actions de prévention sur son territoire. Cependant conformément à la loi, Le SITOM a élaboré son PLPDMA, qui a été approuvé en 4ème réunion de la Commission Consultative d’Elaboration et de Suivi, et validé en comité syndical, le 06 février 2020. Le SITOM va développer son plan d’actions sur l’ensemble du territoire afin d’optimiser et de renforcer la réduction des déchets : diagnostic déchets en cantine, mise à disposition de poules, prêt d’équipements d’information, de gobelets réutilisables pour les manifestations, réemploi en déchèterie et collecte séparée des biodéchets….

Difficultés : les matériaux recyclés face à la crise

Le monde des déchets subit une crise sans précédent. En effet, les pays émergents fermant leurs portes aux expéditions des déchets européens, le marché du recyclage des matériaux du bac jaune se trouve saturé, l’offre étant supérieure à la demande.
Les repreneurs de papier, cartons, plastiques disposent stocks importants de matière, ce qui implique une chute des prix de reprise et une qualité des matériaux triés toujours plus stricte. De plus, la baisse des coûts du pétrole a entrainé une baisse des prix des résines plastiques vierge, ce qui rend les résines plastiques recyclées encore moins compétitives.
Quand, lors de la mise en place du tri des déchets, les matériaux se vendaient plus de 100€/T (cartons, papiers…), le marché avoisine aujourd’hui les 0-10€/T quand il ne faut pas payer pour l’enlèvement de ces déchets. Traduction : le coût de la gestion des déchets ménagers augmente fortement que ce soit pour l’incinération des OMr (augmentation de la TGAP) ou bien pour le recyclage des autres matériaux. Le SITOM comme toutes les autres structures publiques ou entreprises privées est victime de contexte défavorable.

Jeudi 25 Juin 2020
Découvrez ce que deviennent les emballages après votre geste de tri Recyclons tous les papiers avec le SITOM et Ecofolio